• Exposition: Les Armes de la Capitale

Les Armes de la Capitale - Les Armes comme reflet de l’histoire politique et militaire du Cap 2

Les Armes  comme reflet de l’histoire politique
et militaire du Cap [ii]

Henry Ier adopte une politique extérieure active et habile. Il veut redorer son blason et réhabiliter l’image de la monarchie. Il crée des postes de secrétaires et d’écrivains du roi. Il nomme Joseph Rouanez (d. 1811), duc de Morin, secrétaire d’état aux relations extérieures. Le baron de Vastey (1781 - 1820) a la charge des écrits de propagande et d’informations. Il rédige procès-verbaux et comptes rendus, pamphlets, brochures, articles de journaux… qu’il fait imprimer pour diffusion sur place et en Europe.

Henry Ier entretient une importante correspondance avec des abolitionnistes britanniques dont Thomas Clarkson (1760-1846) et William Wilberforce (1759-1833). Grâce à ces échanges et le soutien de Zachary Macaulay (1768-1838), Henry Ier a pu recevoir des spécialistes britanniques dont le riche royaume avait besoin. Des médecins, des peintres, des ingénieurs, des professeurs, etc. sont venus pour soutenir le grand projet civilisateur de la monarchie.

Fig. 28a

Fig. 28a : Duc de Morin
Source: The Armorial of Haiti, Symbols of Nobility in the Reign of Henry Christophe, College of Arms, 2007.

Fig 28b

Fig 28 : Thomas Clarkson,
Heroes of the Slave Trade Abolition.
Source: National Portrait Gallery, London.

Tous droits réservés ©MUSÉOFIL-HAÏTI S.A., 2020

logo site de la ville du Cap-haitien