• Exposition: Les Armes de la Capitale

La Maison Altieri (Collectif Tet Ansanm pou Okap)

La Maison Altieri a été construite par François-Marie Altieri, ressortissant corse qui s'établit au Cap-Haïtien en 1884.

Qui était donc ce François-Marie Altieri? Né en Corse, le 13 Octobre 1861, à Barrettali, fils de Donat Altieri et de Anne-Marie Mattei, il quitte la Corse, en décembre 1879, à l’âge de 18 ans, et émigre en Amérique. Il s’installe à Yauco (Porto-Rico), suivant les traces de son frère (Ange-Marie) et de ses cousins (Charles-François et Antoine Altieri). Il sera employé de commerce tour à tour, à la Société Fraticelli, puis, en 1881, à la Société Pieraldi.

En 1882, il part pour Saint-Domingue, où il restera pendant deux ans avant de s’établir en Haïti, plus précisément au Cap-Haïtien. Dès son arrivée, il accepta la charge d’agent consulaire français au Cap tout en y développant sa propre entreprise. Il y épouse aussi, le 16 juin 1888, Marie-Joseph Altagrâce Alice Praderes dite Leroy.

Très rapidement, il va fonder la Maison Altieri, dans le centre de la ville du Cap-Haïtien, grâce à laquelle il fera fortune.

François-Marie Altieri quitte le Cap-Haïtien en 1923 et retourne en Corse, à Bastia où il fonde, le 26 mai 1923, la Banque de la Corse. Par la suite, il occupa le poste de maire de la ville de Barrettali, de 1925 à 1935.

En 1936, l’entrepreneur et banquier Altieri poursuit sa brillante carrière en étant nommé Consul général honoraire en Corse de la République d’Haïti. C’est ainsi que le Palais Altieri, demeure privée de François-Marie Altieri, devient le Consulat d’Haïti à Bastia.

François-Marie Altieri est mort en Corse, en 1943.

La Maison Altiéri

Située sur la rue la plus achalandée de la ville (occupant tout le quadrilatère formé aujourd’hui par les rues du Quai, 16-17 et B), la « Demeure Altieri » devient rapidement une institution au Cap Haïtien dans les années 1880. Elle servait à la fois d’établissement commercial et de résidence à son propriétaire.

C’était le plus grand centre commercial de la ville et même d’Haïti. « Supermarché » ou «Pharmacie», on y retrouvait toute une série de produits (alimentaire, textile, matériel, etc.).

La Maison Altieri fait maintenant partie de l’héritage architectural du Cap-Haïtien.

Découvrez dans le documentaire ci-dessous intitulé "la Maison Altieri", l'histoire et surtout sa restauration au début des années 2000, à l’initiative de la Banque de la République d’Haïti (BRH), actuel propriétaire de l’édifice. L’édifice rénové abrite maintenant la succursale de la banque centrale et le Musée de la monnaie.

Sources : www.altiericlaudio.com/Altieri-Claudio/xix-century-emigration-to-porto-rico-and-haiti-and-the-rise-of-the-economic/?lang=en
La Maison Altieri

Mots-clés: Cap-Haïtien, Protection du patrimoine bâti, Maison Altiéri, Centre historique, Musée de la Monnaie, Banque de la République d'Haiti, BRH, François-Marie Altieri, Architecture

logo site de la ville du Cap-haitien