• Exposition: Les Armes de la Capitale

Les Armes  pour conter
la vie religieuse, sociale et culturelle

Le roi bâtisseur impressionne avec la construction de châteaux, de palais et d’une citadelle. Écoutons Sir Rowley (1770-1845) qui est reçu avec les honneurs à la cour du roi en 1811. La reine, ses enfants, la famille royale et d’autres proches assistent à cette réception. L’amiral britannique, est charmé. Le raffinement de ses hôtes l’a frappé. Il vante les habits de gala rehaussés de velours et d’or. Il se régale du dîner à la française.

La prospérité s’est installée dans le quotidien. Vie intellectuelle. Chasse. Voyages. Musique et Opéra. Théâtre... Les saints catholiques sont célébrés. À la capitale, chaque 15 août, Notre-Dame de l’Assomption est à l’honneur. Le royaume d’Henry Ier rivalise avec les monarchies européennes. Une manière de proclamer que ces anciens esclaves qui dirigent leur petit pays maîtrisent parfaitement les codes et les manières des nations dites «civilisées».

Fig. 33

Fig. 32 : Château La Victoire, Limonade

Fig. 33b

Fig. 33 : Rosiers, De. Nehri, chef des Haytiens, tragédie en 3 actes et en vers par son Excellence monsieur le Comte de Rosiers. Sans-Souci,
de l’imp. Roy. 1819 an XVI de l’indépendance d’Hayti, in 8o. Imprimé au Cap, île de Saint -Domingue (v. Cat. Cigongne, no 1711.)

Tous droits réservés ©MUSÉOFIL-HAÏTI S.A., 2020

logo site de la ville du Cap-haitien