• Exposition: Les Armes de la Capitale

Un aperçu du Cap historique : de quelques images d’archives, 1770-1803 (Collectif Tet Ansanm pou Okap)

Parcourez cette capsule d’images d’archives illustrant quelques grands événements qui ont marqué l’histoire du Cap, de sa fondation à l’indépendance.

Cartes, gravures anciennes, Eau-forte, estampes autant d’évocations de moments tragiques !

Incendie du Cap-Français

Gravure représentant l'incendie du Cap Français. En arrière-plan, la mer et des bateaux à voiles.

En 1793, la guerre civile s'intensifie, les révolutionnaires affichent des succès militaires, mais les colons obtiennent le soutien des Anglais, à qui ils promettent de livrer la colonie en échange du maintien de l'esclavage. En janvier 1793, des colons royalistes dirigés par Borel s'emparent de Port au Prince avec l'aide de soldats d'Artois. Ils envoient un député de l'assemblée coloniale à Londres pour proposer au gouvernement britannique de lui livrer l'île sous condition qu'il y maintienne l'esclavage. La ville est reprise en avril.

Le 20 juin, le général royaliste Galbaud débarque au Cap Français pour prendre la ville. Le 21 il est battu par les républicains, il y a 500 morts et un incendie se déclare et ravage la plus belle ville des Antilles du moment.

Prise du Cap Français par l'armée française (1802)

En décembre 1801, les généraux Leclerc et Rochambeau débarquent à Saint-Domingue à la tête de la plus forte expédition maritime de l'époque. Ils sont chargés de ramener dans l'obéissance du gouvernement français sa colonie la plus prospère qui s'est révoltée. En effet, les esclaves noirs se sont soulevés et réclament l'application des droits de l'homme que vient de décréter la révolution.

  • 1 Cap Francais - Gravure ancienne - 1728
  • 2 Plan de la ville du Cap Francais
  • 3 Cap-Francais
  • 4 Cap-Francais
  • 5 Illustration du Cap-Francais vu de lest
  • 6 Cap-Francais Vue des casernes  eau forte - Commune de la Rochelle
  • Bataille du Cap-Francais
  • CAP FRANCAIS - Incendie de 1793- Plan de la Ville
  • CAP FRANCAIS - Incendie de 1793- Plan de la Ville  o est marqu en noir ce qui  t Incendi du 21-26 juin 1793
  • Cap-Francais Incendie le 21 Juin 1793 Vieux style  estampe Peint daprs nature par JL Boquet - Grav par JB Chapuy
  • Cap Francais Incendie du 20-23 juin 1793  - Eau-forte par Duplessi-Bertaux
  • Expedition Leclerc - Prise de la ravine aux couleuvres-1802
  • Expedition Leclerc - Prise du Cap-Francais  7 fevrier 1802

« Dans les premiers jours de février 1802, Leclerc arrive devant le Cap français et somme Christophe de lui livrer la ville. Ce dernier lui fit savoir que jamais il ne capitulerait et qu’il préférerait mettre le feu à la ville, lui jurant que même sur ses cendres il le combattrait encore.

Christophe habitait à l’angle des rues du Chantier et Dauphine (angle 8 – E) face à l’actuelle maison des Novella et non loin de l’hôtel de La Couronne sis à la Rue Espagnole entre les rues des Trois visages et du Hasard ( 6 et 7). Passant à l’acte il commença par mettre le feu à sa propre maison. Bientôt la ville n’était plus qu’un immense brasier. Tous les édifices publics furent détruits : Les casernes, l’église paroissiale, l’arsenal, les greffes, le palais du gouvernement (l’actuelle école des Frères de l’instruction chrétienne, à la rue 18), les magasins de l’état, les bureaux de l’administration publique. Les deux tiers de la cité furent la proie des flammes.

Leclerc fut forcé de contourner la ville par le sud. De la plaine du nord, il gagne le Cap par la Barrière-Bouteille, au sud-ouest. Il trouva une ville dévastée. »

Extrait de la Conférence Si le Cap m’était conté, Renaud Hyppolite, 2003.
Sources des photos :
Library of Congress, Saint-Domingue, Prise de la ravine aux couleuvres, https://lccn.loc.gov/2003674268
https://gallica.bnf.fr/accueil/fr/content/accueil-fr?mode=desktop
logo site de la ville du Cap-haitien