• Exposition: Les Armes de la Capitale

LES TRANPE (MAX MANIGAT)

TRANPE [N] (pron. tranpé): n. – boisson alcoolisée à base de clairin.

Étymologiquement le mot vient du verbe français : tremper. Un tranpé est une boisson obtenue en laissant des feuilles, des écorces, des fleurs, ou des racines macérer dans du clairin.

Depuis ma tendre enfance, je connais les tranpé. Pas que j’en buvais, mais je les voyais et je les voyais boire. Ma grand-mère maternelle, Grann Méline, tenait une épicerie à l’angle nord-est des rues 20 et K. Position stratégique car elle avoisinait le bureau de Police et les tribunaux de paix et civil. Gendarmes, officiers, huissiers, hoquetons et même certains juges passaient prendre leurs « tiye vèr » tôt les matins, puis leurs « remontan », de temps en temps, pendant la journée.

Les TRANPE
  • Bwa kochon (écorce de l’arbre du même nom)
  • Boul lan do (quininine du pays, sulfa du pays)
  • Jenjanm (gingembre)
  • Kakanen (liqueur de grenadin/grenadine)
  • Kannèl (cannelle)
  • Labsent (absinthe)
  • Lanni (anis)
  • Po lay (pelure d’ail)
  • Po sitwon (pelure de citron)
  • Po zoranj (pelure d’orange)
  • Selebride (liqueur de pelure de citron)
  • Sitwonnèl (citronnelle)
  • Yèsken (momordique sorossi)
  • Zannanna (ananas)
  • Zodouvan (herbe Sainte Marie - menthe-coq) : Plante parfumée, médicinale, utilisée en ingrédient culinaire, décorative.
  • Source : * in : Max Manigat, (dir.) : Cap-Haitien. Excursions dans le temps. Au fil de nos souvenirs… Les Éditions Sanba, 2014, p. 317-318

    Note de la rédaction : Cette liste n'est pas exhaustive et plusieurs d'entre vous connaissez sûrement d'autres Tranpe. Ce texte évoque les souvenirs de l'auteur.

Mots-clés: Cap-Haïtien, Tranpe, Boissons, Cuisine capoise, Boisson macérée

logo site de la ville du Cap-haitien